Le Rhin au nord de Strasbourg et jusqu’à Beinheim

Fin juin nous quittons l’île du Rhin et repartons sur le grand canal d’Alsace en direction du nord. Cette fois nous sommes avalants et la vitesse est beaucoup plus soutenue. Pas besoin de se lever aux aurores pour rallier Strasbourg.

Ouettes d’Egypte

Chemin faisant, nous rencontrons souvent ce drôle d’oiseau, une sorte d’oie aux nuances de couleurs brunes et blanches. En cherchant sur notre application mobile, nous apprenons qu’il s’agit de l’ouette d’Egypte qui était considérée comme sacrée dans l’ Égypte antique. On la trouve dans toute la vallée du Nil, jusqu’au barrage d’Assouan. Sur Wikipedia, on apprend que l’Ouette d’Égypte a été introduite en Angleterre, aux Pays-Bas et en Allemagne où elle est commune aujourd’hui. Des oiseaux issus de ces populations sont de plus en plus souvent observés en France, en Belgique et dans d’autres pays d’Europe. C’est la première fois que nous en voyons en Alsace.

Ouettes d'Egypte

Ouettes d’Egypte sur le grand canal d’Alsace.

Escale à Strasbourg…

A Strasbourg, chez Accastillage Diffusion, rue de Boulogne, nous attendent quelques nouveaux équipements pour Dorabella. Au programme, l’échange standard de l’un des frigos qui, depuis le début de la saison, refuse obstinément de se remettre en marche. Et aussi un beau barbecue en inox… Pour moi, c’est l’occasion de revenir dans le petit port, pas loin de l’écluse Sud, là où j’ai passé mon permis bateau il y a quelques années…

Au port, dans le bassin Gaston Haelling à Strasbourg.

Dorabella au port, dans le bassin Gaston Haelling à Strasbourg.

En route vers le nord et séjour à Beinheim

Passerelle des 2 rives entre Strasbourg et Kehl

Passerelle des 2 rives entre Strasbourg et Kehl

Notre intention est toujours de rejoindre les Pays-Bas via la Sarre et la Moselle. Toutefois, à mesure que se rapproche la date prévue pour la réouverture du plan incliné de Arzwiller, le doute s’installe. La presse régionale évoque un possible retard et d’un bateau à l’autre, il se murmure que le plan incliné ne sera pas réouvert le 15 juillet comme initialement prévu. Donc, plutôt que de nous engager dans un cul-de-sac, nous abandonnons l’idée du canal de la Marne au Rhin pour rester encore sur le Rhin. En voiture, nous avons été visiter quelques ports et clubs nautiques au nord de Strasbourg. Beinheim, le port du Cercle Nautique de l’Alsace du Nord peut nous accueillir pour le mois de juillet.

Le premier avantage de Beinheim est sa situation géographique: pas trop loin pour pouvoir revenir vers Strasbourg si le plan incliné se décidait à ouvrir. Le plan B étant de continuer vers le nord et les Pays-Bas, directement via le Rhin…

Carte de situation du port de plaisance de Beinheim sur le Rhin

Carte de situation du port de plaisance de Beinheim sur le Rhin

Ensuite, installé dans une ancienne gravière qui abrite aussi deux autres clubs allemands et leurs installations, le Cercle Nautique de l’Alsace du Nord vient de se doter d’un tout nouveau ponton superbement équipé. Dorabella y sera en sécurité pendant que nous irons nous retournerons au bureau…

Le nouveau ponton du Cercle Nautique d'Alsace du nord à Beinheim

Le nouveau ponton du Cercle Nautique d’Alsace du nord à Beinheim

24 Juillet 2015 — Sur le carnet de Molly

Finalement, Dorabella est restée 1 mois à attendre comme Godot l’ouverture du Plan Incliné d’Arzviller qui devait être réparé pour le 15 juillet et qui finalement n’est toujours pas opérationnel. Sur le site internet de VNF un avis laconique a remplacé la promesse d’ouverture au 15 juillet: circulation interrompue « jusqu’à nouvel avis »… Donc application du plan B: descendre le Rhin jusqu’à Coblence et de là remonter la Moselle et la Sarre. On nous a également recommandé de faire un bout de chemin sur le Neckar (très romantique, avec plein de châteaux et de vignobles).

Au Cercle Nautique d'Alsace du nord

Dorabella au Cercle Nautique d’Alsace du nord, à Beinheim. En arrière-plan, on distingue la Forêt-Noire.

Le port de Beinheim était très agréable s’il n’y avait pas eu tant de moustiques. Beaucoup d’inondations au printemps et malheureusement pas de traitement anti-moustiques. Equipements tout neufs du port qui ont été inaugurés en juin 2015.  Barbecue et sanitaires corrects.
Il y a, entre le village de Beinheim et le port de plaisance, un centre de marques qui propose en permanence des produits de marque soldés.
On a aussi fait une incursion à Baden Baden (15 kms de Beinheim), très belle ville thermale arborée. Beaux commerces chics et chers. On a déambulé sans but précis dans la ville malgré la chaleur.

Un soir, nous sommes allés dans un petit troquet de Beinheim. Je ne sais plus ce qu’on y a mangé mais la patronne nous a sorti en fin de soirée son perroquet australien Charlie 5 ans qui parle vraiment bien et qui est d’une beauté remarquable: blanc immaculé avec une huppe jaune clair. Charlie déploie des plumes blanches et sa huppe au gré de son humeur et on assiste à un vrai ballet. Ces 2 là ont l’air de beaucoup s’aimer.

Charlie, le perroquet australien

Charlie, le perroquet australien

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s